Moins de viande mais de meilleure qualité

Vaches de l'Aubrac

Vaches de l’Aubrac

Dans le monde en 2007 selon la FAO, en moyenne un individu mange plus de 41 kg de viande par an avec d’importantes disparités entre les pays dits “développés”, où les habitants consomment en moyenne 82 kg de viande par an, et les pays dits “en voie de développement” où les habitants consomment en moyenne 31 kg de viande par an[1]. Et toujours selon la FAO, à l’horizon 2050la consommation de viande devrait augmenter de près de 73 % et la consommation de produits laitiers de 58 % par rapport à leurs niveaux respectifs actuels[2].  Tout cela alors que les émissions de gaz à effet de serre de l’élevage s’élèvent à “7,1 gigatonnes d’équivalent CO2 par an – soit 14,5 pour cent de toutes les émissions d’origine humaine”[3] et que la pression exercée par le secteur sur les ressources naturelles est croissante (eau, terres cultivables…).

Une des solutions est de réduire sa consommation de viande, et pour les gourmands de charcuterie et les “viandards”, de privilégier tout du moins les viandes de bonne qualité provenant d’animaux élevés dans de bonnes conditions.

Pour creuser, consulter le dossier très complet de l‘Observatoire Bruxellois de la Consommation Durable – OBCD ou le super rapport de Friends of the earth avec toutes les données 2014 sur la consommation et la production de viande « Meat Altas » (en anglais).

Meat Altlas-Expo2015


Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn