Brunch durable : gourmandise, local, saisonnalité, patience et courage au menu

Rencontre avec Matthias Behar, CEO de Brunch me up Tablier_cuisine

Matthias a 25 ans et travaille depuis plus d’un an sur la création d’une entreprise de livraison de brunch à domicile dans la ville d’Aix en Provence. Le fonctionnement de son entreprise s’inscrit également dans une démarche de développement durable. Alors comment concilier plaisir de savourer un brunch et  alimentation durable ?

Voici une interview qui vous permettra d’en savoir plus !

  • Comment as-tu eu l’idée de ce concept ?

C’était un dimanche matin, à Lille, il faisait froid et mon frigo était vide, nous avons eu alors l’envie d’aller bruncher mais impossible de trouver de la place, tout était plein. J’ai réalisé qu’il y avait donc un marché sur la livraison de brunch à domicile.

  • Quels sont les principaux obstacles auxquels fais-tu face dans l’aboutissement de ton projet ?

Tout d’abord la réglementation, les normes d’hygiène et de sécurité notamment. Puis la difficulté de trouver l’information que je cherche, il y a des interlocuteurs mais ils ne disposent pas toujours des réponses à mes questions.

Enfin, la gestion du temps, j’ai dû apprendre à m’organiser tout seul, respecter un rétro planning, être mon propre patron. Cela n’est vraiment pas facile, notamment pour tous les côtés administratifs que comporte la création d’une entreprise, par exemple il faut en moyenne six mois pour débloquer une subvention. Il est donc difficile de travailler avec des acteurs qui n’ont pas les mêmes priorités. photo blog1

  • En quoi ton projet s’inscrit-il dans une démarche de développement durable ?

Brunch me up repose sur trois dimensions:

Le produit : un bon produit pour moi c’est un produit bien cultivé donc frais, de saison et issu d’une production locale.  On préfèrera prendre un produit cultivé localement, plutôt que de prendre un produit bio mais qui vient de Chine, d’Inde ou du Brésil par exemple. C’est donc le critère que j’applique pour sélectionner mes fournisseurs, soit directement soit en passant par des intermédiaires qui connaissent bien les producteurs.

Le fait maison: on s’attache à ce que tout soit produit par nous et que nos produits soient de saisons, (pas de surgelés).

Une entreprise respectueuse de son environnement: je tiens à ce que le fonctionnement de Brunch me up n’émette pas d’externalités négatives (ou très peu). Nous utiliserons donc des véhicules électriques pour livrer les brunchs afin d’éviter la pollution sonore et olfactive, en particulier à Aix où il y a beaucoup de petites rues, un scooter électrique fera un bruit proche de zéro. Nous livrerons également nos produits dans des emballages recyclables/recyclés. Nous mettrons aussi en place un système incitatif pour les matériaux recyclables, du type pour 5 pots de yaourt en verre ramenés on offre un muffin dans le prochain brunch (économie circulaire). Pour les invendus on prévoit également de faire des partenariats avec des associations comme les restos du cœur ou le secours populaire afin qu’il y ait le moins de gaspillage possible.

  • Pour toi, que signifie alimentation durable ?

C’est d’abord une alimentation qui est bonne qualitativement, on doit prendre du plaisir en mangeant. Puis, ce sont aussi des produits qui sont cultivés de manière raisonnables comme je le disais précédemment. Personnellement je préfère acheter des produits chez un fournisseur qui utilise un mode de production local et respectueux de l’environnement mais qui n’a pas forcément le label bio qu’un produit bio qui provient de l’autre bout du monde.

Une alimentation durable c’est aussi une alimentation qui s’adapte aux saisons, la carte de brunch me up va ainsi changer tous les deux mois pour inclure des produits de saisons.

Notre objectif est aussi d’avoir une relation durable avec nos fournisseurs, on ne va pas être dans une logique de faire baisser les prix ou d’étirer au maximum le délai de nos dettes fournisseurs, mais essayer d’instaurer un rapport de confiance, car les fournisseurs sont le premier maillon de la chaine du bon fonctionnement de brunch me up.

  • Concrètement, quelles contraintes ou avantages techniques en plus ces choix impliquent (quel impact en matière de prix par exemple ?)

Choisir des produits de saisons peut parfois être un obstacle dans la mesure où nous sommes sur des circuits courts en termes de délai. La saisonnalité des produits est soumise à certaines contraintes notamment des contraintes climatiques qui peuvent impacter les livraisons de produits que nous attendrons, il faudra donc faire preuve d’une bonne capacité d’adaptation.

De plus les produits de saisons se conservent moins longtemps donc il faut viser juste dans nos commandes et essayer d’avoir le moins d’invendus possible.

Comme avantages, la bonne connaissance de fournisseurs nous permet de limiter les risques sanitaires notamment.

En terme de prix cela n’a pas énormément d’impacts car on est sur des prix grossistes et pas des prix de détaillants.puree de legume

  • Cela le rend-t-il plus difficile/facile à mener ?

Le fait de vouloir faire du fait maison oui, on me dit souvent que ça va être plus difficile à gérer, me prendre plus de temps et me coûter plus cher, mais je tiens à ce que cela reste ma marque de fabrique.

  • Quel est ton public cible ?

Pour les particuliers les 25-35 ans, en couple ou célibataires sans enfants qui exercent des professions libérales, des  emplois de cadres, des professions intermédiaires ainsi que les étudiants des CSP+. En B to B ce sont les entreprises de services donc tout le pole juridique d’Aix en Provence (avocats, tribunaux), les administrations, les entreprises sur la zone industrielle des milles et d’aiguilles, soit globalement un public cible de 80 000 personnes.

  • Comment comptes-tu communiquer ?

Pour les particuliers, à travers une campagne de distribution de flyers dans les rues piétonnes, une campagne d’affichage. Puis par internet via mon blog (http://brunchmeup.fr/blog/)  et via des partenariats avec d’autres blogs.

Je compte aussi organiser un jeu de piste avec des flashcodes qui ramènent à mon site.

Pour la cible B to B, cela passe par du démarchage dans l’objectif de décrocher des contrats réguliers. cake sale

  • As-tu entendu parler de l’exposition universelle 2015 ?

Non pas avant que tu m’en aies parlé.

  • Quels sont selon toi les messages qui peuvent mobiliser les jeunes sur une alimentation durable ?

Une idée serait de communiquer sur le prix des fruits et légumes en montrant qu’acheter de bons produits de saisons bien cultivés et en quantité raisonnables, revient au même que d’acheter des produits dans les supermarchés, peut être moins chers au premier abord mais qui au final diminuent en quantité et qualité quand on les cuisine.

Merci Matthias d’avoir répondu à nos questions, nous souhaitons bonne chance à Brunch me up !!!!!

Juliette

Image Juliette

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Leave a Reply