Alimentation et rapport au corps : les liaisons dangeureuses

Troubles alimentaires : reflet d’un mal-être intérieurMichela Marzano

ConvivioLe 24 février 2014, dans le cadre du cycle de conférences organisée par la Fondation Corriere della Sera intitulé « Convivio a tavola tra cibo e sapere », Michela Marzano – Professeur de Philosophie à l’Université Paris V René Descartes – est intervenue sur le thème « de la nourriture et du corps ». Une conférence très intéressante, qui nous rappelle aussi que les enjeux liés au thème « nourrir la planète » ne concernent pas seulement le manque de nourriture et de ressources d’un point de vue quantitatif. Ainsi, le rapport à l’alimentation a une importante dimension sociale et psychologique, souvent miroir du mal-être des individus et des sociétés.

Un phénomène croissant

Michela Marzano nous a présenté son paradigme pour considérer le lien entre la nourriture et le corps à travers le prisme des troubles alimentaires, en particulier l’anorexie et la boulimie. Ces troubles ne se manifestent pas seulement chez les adolescents (même si les 15-18 ans sont les plus concernés voir les chiffres clés ci-dessous) mais aussi chez les enfants et les adultes. Un phénomène qui prend également de plus en plus d’importance sur les réseaux sociaux avec la prolifération des sites pro ana qui rassemblent des personnes souffrant d’anorexie mentale et prônent parfois l’anorexie comme mode de vie, donnant par exemple des conseils pour réussir à ne plus manger, réussir à se faire vomir, bref réussir à nier la faim.Livre

« Il y a toujours quelque chose d’absent qui me tourmente » (Camille Claudel)

J’ai été profondément touchée par le témoignage de Michela Marzano qui s’est livrée sur la période de sa vie ou elle a été anorexique. Une période durant laquelle la faim n’a pas disparue, mais où la privation alimentaire devient peut être le seul moyen d’attirer l’attention sur une « faim d’amour et de reconnaissance » utilisant avec beaucoup de finesse la citation de Camille Claudel “Il y a toujours quelque chose d’absent qui me tourmente »

Données clés troubles alimentaires dans le monde

  • Anorexie[1] :
    • Dans neuf cas sur dix, la victime est une jeune fille.
    • Peu de données au niveau mondial, aux États-Unis, l’anorexie mentale est la troisième maladie chronique chez l’adolescente après l’obésité et l’asthme.

Et en Italie ?

Sources: Ministère Italien de la Santé, rapport « Troubles du Comportement Alimentaire chez les adolescents et les jeunes adultes », ISS:

  • Parmi les filles de 15 à 18 ans, 5%  peut présenter des troubles liés à l’alimentation.
  • Le ratio femme/homme est de 9 à 1, mais le nombre d’hommes concernés croît  particulièrement chez les adolescents et les préadolescents.
  • Des études épidémiologiques internationales ont estimé que, parmi les femmes âgées de 12 à 22 ans, une prédominance de l’anorexie nerveuse à 0 et 0.9% et de la boulimie nerveuse à 1 à 2%.
  • Entre 3.7% et 6.4% de la population italienne seraient affectée par des troubles du comportement alimentaire : l’âge moyen du début de ces troubles est 17 ans.

Juliette

Image Juliette


[2] Source : OMS, aide-mémoire n°311, mars 2013

  

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Leave a Reply